C'est arrivé en ce jour

 

C'est arrivé le 29 juillet 1911

Annonce de la dissolution de la Chambre des communes par le premier ministre Wilfrid Laurier

Alors que les questions de la marine et du traité de réciprocité avec les Américains restent en suspens, le premier ministre du Canada, Wilfrid Laurier , annonce qu'il convoque des élections fédérales pour le 21 septembre 1911.

Depuis huit mois, l'opposition conservatrice, avec à sa tête Robert Borden, bloque les négociations au niveau du traité de libre-échange avec les État-Unis. Laurier déclare à cet égard : «Sans discuter les mérites de cette proposition, le parti conservateur à la Chambre des Communes, a délibérément adopté un système d'obstruction organisé enfin d'empêcher que le parlement donne un vote ou ses représentants puissent exprimer leur opinion (...) Dans ces conditions, il a paru aux aviseurs de Son Excellence, qu'il serait plus conforme à la dignité du parlement, aux traditions des institutions parlementaires britanniques (...) aux meilleurs intérêts du pays, de porter la question devant le peuple lui-même afin que le peuple soit juge entre le gouvernement et l'opposition.» Cette dissolution ouvre la porte à Robert Borden, chef du parti conservateur, qui remportera les élections du 21 septembre 1911, ralliant derrière lui les opposants au traité de réciprocité.

Un texte original du Bilan du siècle composé par:
François Sauvé - Eve Morin Desrosiers; Source: Le Devoir, 31 juillet 1911, p.1-2. Craig Brown (sous la direction de), Histoire générale du Canada, Montréal, Boréal, 1990, p.482-488.


Wilfrid Laurier en campagne électorale
Source image: Le Mémorial du Québec, Tome IV, 1890-1917, Montréal, Société des Éditions du Mémorial, 1981, p.117

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde.