Monique Jérôme-Forget (1940-) Femme politique

 

Cette native de Montréal étudie l'économie en Angleterre, l'histoire aux États-Unis et la psychologie à McGill au cours des années 1960 et 1970. Elle oeuvre en milieu scolaire, dans le secteur hospitalier et dans la fonction publique fédérale avant de devenir présidente-directrice générale de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) entre 1986 et 1990. Elle participe à la fondation du Comité des politiques sociales de l'OCDE, organisme qu'elle préside de 1983 à 1985. Sa présence sur le Conseil d'administration de nombreux organismes - Fondation québécoise en environnement, Orchestre symphonique de Montréal, etc.- , jalonne son imposante feuille de route à laquelle se greffe son entrée en politique active lors de l'élection générale du 30 novembre 1998. Élue sous la bannière libérale dans la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, elle est porte-parole de l'Opposition en matière de finances. À la suite de la victoire libérale du 14 avril 2003, le premier ministre Jean Charest lui confie la présidence du Conseil du Trésor.


En référence:

http://www.assnat.qc.ca/fra/membres/notices/j-l/jerm1.shtml


  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde