Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Jean Charest (1958-) Homme politique

Il n'est encore qu'un jeune avocat lorsqu'il est élu pour la première fois à la Chambre des communes, en 1984, sous la bannière du Parti progressiste-conservateur (PPC). Deux ans plus tard, à l'âge de 28 ans, il établit un record en étant nommé ministre d'État à la Jeunesse par le premier ministre Brian Mulroney. Écarté temporairement du cabinet en 1990 à la suite d'un appel téléphonique inopportun à un juge, il réintègre le conseil des ministres en 1991. Il est alors à la tête du ministère de l'Environnement. Défait par Kim Campbell lors de la course au leadership du PPC, en 1993, il occupe par la suite brièvement les postes de vice-premier ministre et ministre de l'Industrie et du Commerce. Un des deux seuls candidats progressistes-conservateurs élus à la suite de la déroute de 1993, il succède sur une base intérimaire, puis officielle, à Campbell à la tête du parti, en 1995. Son travail de reconstruction permet au PPC de faire élire une vingtaine de députés lors des élections de 1997. Sujet à de fortes pressions depuis sa vigoureuse défense du fédéralisme canadien lors de la campagne référendaire de 1995, Jean Charest devient, en 1998, chef du Parti libéral du Québec (PLQ). Défait lors des élections générales de 1998, il dirige l'opposition à l'Assemblée nationale jusqu'à la victoire de son parti, le 14 avril 2003. La campagne met en évidence le talent de débatteur de Charest dont le mandat s'avère toutefois houleux. Réélu à la tête d'un gouvernement minoritaire en 2007, il joue la carte de la stabilité face à la crise économique qui s'annonce pour reprendre une majorité lors des élections de décembre 2008. Il devient ainsi le premier premier ministre québécois en plus de 50 ans à obtenir un troisième mandat consécutif. Des allégations de corruption dans le secteur de la construction et la contestation étudiante du printemps 2012 plombent la popularité des libéraux qui chutent dans les sondages. Battu dans sa circonscription de Sherbrooke lors des élections générales du 4 septembre 2012, Jean Charest annonce qu'il quitte son poste de chef du PLQ, après plus de 28 années en politique passées à la Chambre des communes et à l'Assemblée nationale du Québec.


En référence: L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p. 466.
En complément: André Pratte, L'énigme Charest, Montréal, Boréal, 1998, 358 p.
Dans les médias

Lorsqu'il devient premier ministre : 44 ans, 10 mois, 5 jours

Candidat élu du Parti libéral du Québec à l'Assemblée nationale (1998, 2003, 2007, 2008)
Candidat élu du Parti progressiste-conservateur du Canada à la Chambre des communes (1984, 1988, 1993, 1997)

Gouvernement de Brian Mulroney
Vice-président adjoint de la Chambre des communes (18 septembre 1984 - 29 juin 1986)
Ministre d'État à la Jeunesse (30 juin 1986 - 20 janvier 1990)
Ministre d'État à la Condition physique et au Sport amateur (30 avril 1988 - 20 janvier 1990)
Leader adjoint du gouvernement à la Chambre des communes (30 avril 1988 - 20 janvier 1990)
Ministre de l'Environnement (21 avril 1991 - 24 juin 1993)

Candidat défait à la course au leadership du Parti progressiste-conservateur du Canada (13 juin 1993)

Gouvernement de Kim Campbell
Vice-premier ministre (25 juin 1993 au 26 octobre 1993)
Ministre de l'Industrie et des Sciences (25 juin au 26 octobre 1993)
Ministre responsable du Bureau fédéral de développement économique régional du Québec (25 juin au 26 octobre 1993)

Chef du Parti progressiste-conservateur du Canada (14 décembre 1993 - 30 avril 1998)

Vice-président du Comité du Non dans le cadre du référendum du 30 octobre 1995

Chef du Parti libéral du Québec (30 avril 1998 - )
Chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale (15 décembre 1998 - 29 avril 2003)

Premier ministre du Québec et président du Conseil exécutif (29 avril 2003 - )

Lorsqu'il devient premier ministre : 44 ans, 10 mois et 5 jours

Référence : site internet de l'Assemblée nationale du Québec http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/charest-jean-525/index.html



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke