Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Philippe Roy (1890-1974) professeur, comptable, maire, etc.

Fils d'Herménégilde Roy, cultivateur, et d'Émilie Hains, Joseph Étienne Philippe Roy est né à Sherbrooke, le 26 décembre 1890. Il fut baptisé (selon le rite catholique romain) le jour même de sa naissance par l'abbé Hubert-Olivier Chalifoux , en l'église Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke. De 1893 à 1902, il vécut à Saint-Georges-de-Windsor et y fréquenta la petit école pendant quelques années. En 1902, Philippe Roy partit étudier et vivre chez les Frères Maristes d'Iberville et de Saint-Hyacinthe. Une fois diplômé, on lui confia un premier poste dans l'enseignement à Iberville en 1907-1908. L'année suivante, c'est à Upton (Qc) qu'il continua à enseigner dans une école de niveau primaire. À la fin des vacances scolaires de l'été 1909, il fut envoyé aux Etats-Unis (à Poughkeepsi, N.Y.) afin d'y compléter sa formation pédagogique en langue anglaise à l'école normale de l'Institut des Frères Maristes (Institute of the Marist Brothers), la St. Anne's Academy. En 1910-1911, il enseigna à la St. Agnes' parochial school de New York City. De retour au Canada à la fin de l'été 1911, Philippe Roy continua à enseigner quelques mois à Roberval puis fréquenta le collège commercial Laval . Il vint ensuite habiter à Sherbrooke où il occupa divers emplois administratifs dans les secteurs de l'alimentation et de l'hôtellerie. De 1913 (septembre) à 1923, c'est dans les petites écoles du village de Saint-Georges-de-Windsor qu'il reprit sa carrière d'instituteur En 1922, Philippe Roy se verra décerner un diplôme (Brevet de capacité d'école primaire intermédiaire) l'autorisant à enseigner le français et l'anglais dans toutes les écoles primaires intermédiaires (modèles) catholiques du Québec. Une dizaine d'année plus tard (en 1933), il obtientra un certificat professionnel en comptabilité et deviendra membre accrédité (F.A.E.) de l'International Accountants' and Executives' Corporation de Toronto. Le 26 août 1913, Philippe Roy épousait (Marie Délia) Élisabeth Jutras , fille de Joseph Jutras, cultivateur. En 1924. De leur union naquirent six enfants. Les Roy vinrent s'établir à Asbestos. Ils y demeureront jusqu'en août 1949. Parmi les nombreux postes de responsabilité occupés par Philippe Roy à Asbestos entre 1924 et 1949 retenons notamment ceux-ci: assistant-secrétaire à la municipalité, secrétaire-trésorier de la Commission scolaire, agent et courtier d'asssurances, secrétaire et gérant de la première Caisse populaire, maire de la municipalité, président-fondateur et directeur artistique du Cercle dramatique [et musical], président-fondateur de la fanfare (Union musicale/ Harmonie), Grand-Chevalier du Conseil 2823 des Chevaliers de Colomb, président local de la société Saint-Jean-Baptiste, rédacteur (éditorialiste) au journal L'Asbestos, vice-président, gérant et secrétaire de la Coopérative de consommation, président du bureau de direction de la filature de laine Lanara, secrétaire de la Ligue des propriétaires, président-honoraire (et conférencier invité) du Syndicat National Catholique de l'Amiante. Philippe Roy occupa également, et ce, pendant plusieurs années, les postes de juge de paix du district de Saint-François, de greffier de la Cour des commissaires, de greffier de la Cour de magistrat, de commissaire de la Cour supérieure, de régistrateur du comté de Richmond et de directeur général (administrateur) des régions 6 et 8 de la Société des Artisans Canadiens Français. Philippe Roy est décédé à Sherbrooke le 17 février 1974.


En référence: Bulletin de la Société d,histoire d'Asbestos, vol. 4, no 2, mars 2002, p. 2-8.
En complément:



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke