Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Claude Béchard (1969-2010) Homme politique

Natif de Saint-Philippe-de-Néri, dans le Bas Saint-Laurent, il détient un baccalauréat en sciences politiques (1991) et une maîtrise en aménagement du territoire et du développement régional (1994) de l'Université Laval. Quelques années plus tard, il entreprend également des études doctorales en administration publique dans la même institution. Passionné par la politique, il joint les rangs de la Commission politique du Parti libéral du Québec (PLQ) en 1993 et n'est encore que dans la vingtaine alors qu'il devient un des conseillers du premier ministre du Québec, Daniel Johnson fils. Il fait son entrée à l'Assemblée nationale en 1997, à la suite d'une élection partielle tenue dans sa circonscription de Kamouraska-Témiscouata. Il se distingue dans l'opposition, avant d'accéder au cabinet du premier ministre Jean Charest lorsque les libéraux prennent le pouvoir, en 2003. Claude Béchard devient une des figures de proue du gouvernement. À la tête de différents ministères - Emploi, solidarité sociale et famille (2003-2005), Développement durable, Environnement et Parcs (2006-2007), Ressources naturelles et Faune (2007-2010), etc. - , il est confronté à de lourds dossiers - développement du mont Orford, projet Rabaska, etc.- qui le placent à l'avant-scène de l'actualité. À un autre niveau, il est éprouvé en mai 2008 par l'assassinat de son attachée politique, Nancy Michaud, une sordide histoire qui défraie les manchettes. Une opération pour éradiquer un cancer du pancréas, en juin 2008, force le ministre à cesser ses activités pendant quelque temps. Il revient à la politique par la suite, mais succombe finalement au cancer en septembre 2010, quelques heures après l'annonce par communiqué de sa démission du poste de ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ainsi que des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Réforme des institutions démocratiques. Parlementaire enthousiaste et déterminé, Claude Béchard, qui n'avait que 41 ans, était estimé par ses collègues de l'Assemblée nationale où il a siégé pendant 13 ans. Avant que la maladie ne le mine, certains analystes le percevaient même comme un candidat possible à la succession de Jean Charest à la tête du PLQ.


En référence: Le Devoir, 8 septembre 2010, p. 1 et al. ; La Presse, 8 septembre 2010, p. 1 et al. ; http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/bechard-claude-887/biographie.html http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2010/09/07/004-claude-bechard-deces.shtml



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke