Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Jean Rochon (1938-) Médecin, homme politique

Il effectue de longues et brillantes études, obtenant notamment un doctorat en santé publique de l'université Harvard. Considéré comme une sommité dans le domaine de la santé, il est le doyen de la faculté de médecine de l'université Laval de 1979 à 1985. Sur la scène internationale, il se distingue au sein de l'Organisation mondiale de la santé pour laquelle il occupe de hautes fonctions. De 1985 à 1988, Jean Rochon préside une Commission d'enquête sur les services de santé et les services sociaux. Son rapport, qui propose une vaste réorganisation du réseau de la santé, reste sans suite sous l'administration libérale de Robert Bourassa et de Daniel Johnson fils. Recruté par Jacques Parizeau, il est élu à l'Assemblée nationale en 1994, sous la bannière du Parti québécois, et devient le ministre de la Santé et des Services sociaux de 1994 à 1998. Des attentes énormes sont placées sur le « virage ambulatoire » qu'il propose. Les changements que celui-ci entraîne, dans un contexte économique marqué par l'austérité budgétaire, plombe toutefois cette réforme qui s'avère impopulaire auprès de l'opinion publique. Rochon a par la suite la responsabilité d'autres portefeuilles. Il est, entre autres, ministre du Travail (2001-2003), avant de se retirer de la politique au terme de son deuxième mandat, en 2003.


En référence: Le Soleil, 11 mars 2003, p. A9. http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/rochon-jean-5165/biographie.html



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke