Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Marcel Léger (1930-1993) Homme politique

Ce natif de Montréal, diplômé en administration, oeuvre au sein de plusieurs entreprises, travaille dans le secteur de l'éducation et s'implique comme directeur du service de financement de l'archevêché de Montréal. Il y instaure le système des enveloppes dominicales qui connaît un vif succès. Son dynamisme et ses talents d'organisateur sont mis à profit par le Parti québécois (PQ) qu'il joint à sa création, en 1968. Il est le catalyseur de la première campagne de financement populaire du PQ qui, en mai 1972, récolte plus du double de l'objectif initial de 300 000 $. Marcel Léger s'illustre aussi dans la hiérarchie du parti dont il est le premier candidat élu, dans Lafontaine, en 1970. Réélu en 1973, il est le whip en chef - le « préfet de discipline » - d'une députation péquiste faible en nombre, mais très active. Dans le gouvernement de René Lévesque, il est surtout connu comme ministre de l'Environnement, le premier de l'histoire, entre 1979 et 1982. Peu après le rapatriement de la Constitution, en 1982, il souhaite porter le message souverainiste à Ottawa. Tout en demeurant député à Québec, il est le chef du Parti nationaliste de 1983 à 1984, une formation qui ne fait pas long feu. Titulaire du nouveau ministère du Tourisme, en 1984-1985, Léger est battu pour la première fois dans Lafontaine en 1985. Copropriétaire de la firme de sondages Léger & Léger, dont son fils Jean-Marc sera propriétaire, il demeure impliqué dans une foule de causes, assumant par exemple la présidence de la Fédération acadienne du Québec. Une réserve écologique de la Mauricie porte le nom de Marcel Léger qui décède en 1993.


En référence: La Presse, 6 février 1993, p. F1; Le Devoir, 6 février 1993, p. A5 ; http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/leger-marcel-4139/biographie.html



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke