Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Pierre Karl Péladeau (1961-) Homme d'affaires, homme politique

Ce natif de Montréal est le fils de Pierre Péladeau, un des entrepreneurs les plus connus du Québec qui a fondé Le Journal de Montréal, en 1964, et le conglomérat Quebecor, en 1965. Diplômé en philosophie et en droit, Pierre Karl Péladeau entre au service de Quebecor au cours des années 1980. À partir de 1991, il préside Quebecor Inc. qui se spécialise dans l'édition, la distribution et la vente au détail. Peu de temps après la mort de son père, en 1997, il accède à la présidence de Quebecor, un empire médiatique qui, en plus d'être le plus grand éditeur de journaux au Canada, comprendra bientôt le réseau de télévision TVA et le câblodistributeur Vidéotron. Il quitte ses fonctions de président et de chef de la direction en mars 2013, alors qu'il accède à la présidence du conseil d'administration d'Hydro-Québec. Des rumeurs persistantes à l'effet que ce nationaliste lorgne vers la politique se concrétisent à l'approche des élections générales d'avril 2014 à Québec. Péladeau annonce alors qu'il briguera les suffrages dans la circonscription de Saint-Jérôme, sous la bannière du Parti québécois (PQ) de Pauline Marois. Son engagement résolu à faire du Québec un pays constitue, selon plusieurs analystes, un moment clef de la campagne qui se termine par la défaite du PQ. Élu à l'Assemblée nationale, mais relégué à l'opposition, le nouveau député de Saint-Jérôme annonce en 2014 qu'il se lance dans la course à la succession de Pauline Marois qui a quitté la direction du PQ après les élections d'avril. Cette décision relance un débat vigoureux sur la position que Péladeau doit adopter face à Québecor, dont il demeure l'actionnaire de contrôle. Ce dernier remporte la victoire le 15 mai 2015 en obtenant 57,6 % des voix. Trois mois plus tard, le 15 août, son mariage avec l'animatrice Julie Snyder, la mère de deux de ses enfants, défraie les manchettes. Ils se sépareront quelques mois plus tard. Péladeau étonne le 2 mai 2016 en annonçant qu'il quitte la politique pour des raisons familiales.


En référence: http://www.lactualite.com/lactualite-affaires/un-bulldozer-nomme-pkp/ http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/pkp-et-l-exercice-du-pouvoir/567315/3 http://pkp2015.quebec/pierre-karl/



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke