Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


William Lyon Mackenzie King (1874-1950) Homme politique

L'intérêt de cet Ontarien pour les relations de travail le sert dans ses fonctions de sous-ministre, puis de ministre de la Main-d'oeuvre, dans le cabinet de Wilfrid Laurier, en 1909. Dix ans plus tard, en 1919, il succède à celui-ci comme chef du Parti libéral du Canada. C'est le début d'un long et étonnant parcours politique de près de trente ans pour cet Ontarien, petit-fils de William Lyon Mackenzie, leader de la rébellion de 1837 dans le Haut-Canada. Vainqueur à l'élection générale de 1921, il reprend le pouvoir en 1925, puis en 1926, à la suite d'un imbroglio qui l'oppose au gouverneur général, le vicompte Byng. Battu par le Conservateur Richard Bennett en 1930, il profite de l'incapacité de ce dernier à solutionner la crise économique pour redonner une majorité aux Libéraux, en 1935. Commence un règne ininterrompu de 13 ans pendant lequel le gouvernement canadien vit un de ses moments les plus difficiles: la crise de la conscription. Au coeur de cette polémique: la promesse que le premier ministre a faite en 1940 de ne pas rendre la conscription obligatoire au Canada. Délié de cet engagement par le plébiscite de 1942, contre lequel les Québécois font bloc, il parvient à apaiser les tensions et à préserver l'unité du pays à un moment crucial. Sa réussite est telle que lors de l'élection générale de 1945, sa dernière, il conserve le support des Canadiens et même des Québecois qui lui donnent 53 sièges sur 65. Lorsqu'il se retire de la politique, en 1948, cet habile politicien a établi tous les records de longévité, dont celui de 22 années au poste de premier ministre.


En référence: L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1347. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain: le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.131-141.
En complément: Henry Reginal Hardy, Mackenzie King of Canada : a biography, Westport, Connecticut, Greenwood Press, 1970, 390 p. Robert MacGregor Dawson, William Lyon Mackenzie King : a political biography, Toronto, University of Toronto Press, 1958, 3.v. William Lyon Mackenzie King, A lifetime of public service, Ottawa, Mortimer, 1945, 47 p. John Lewis, Mackenzie King; the man: his achievements, Toronto, Morang, 1925, 136 p. Norman McLeod Rogers, Mackenzie King, Toronto, Morang, 212 p. C.P. Stacey, A very double life : the private world of Mackenzie King, Toronto, MacMillan of Canada, 256 p. J.L. Granatstein, Mackenzie King : his life and world, Toronto - New-York, McGraw-Hill Ryerson, 1977, 202 p. http://collections.ic.gc.ca/discourspm/anglais/wlmk/wlmk.html



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke