Médéric Martin (1869-1946) Homme politique

 

Ce natif du quartier Sainte-Marie est propriétaire d'un magasin de cigares avant d'être élu député libéral à la Chambre des communes, en 1906. Il occupera ce poste jusqu'en 1917. Parallèlement à ses fonctions de député, il est conseiller municipal à Montréal de 1904 à 1910 et de 1912 à 1914. Élu maire en 1914, ce populiste qui reçoit un appui important des francophones décide d'ignorer la règle d'alternance voulant qu'un anglophone doive succéder à un francophone. Il reste en poste jusqu'en 1924, année au cours de laquelle il est finalement vaincu par Charles Duquette. Il revient à la charge en 1926 et est élu pour un dernier mandat. Sa défaite contre Camillien Houde, en 1928, met fin à sa carrière politique sur la scène municipale. À l'époque, ses douze années de pouvoir à l'hôtel de ville constituaient un record. Nommé conseiller législatif en 1919, il l'est toujours au moment de son décès, en 1946.


En référence:

Bibliothèque de la législature, Répertoire des parlementaires québécois, 1867-1978, Québec, 1980, p.392. Claude V. Marsolais, Histoire des maires de Montréal, Montréal, VLB Éditeur, 1993, p.217-223,231-237.


  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle - Directeur: Jean-Herman Guay Perspective monde