Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Gustave Francq (1871-1952) Syndicaliste

Son métier l'amène à militer au sein de l'Union des typographes. Il occupe également des fonctions au Conseil des métiers et du travail de Montréal (CMTM) et au Conseil des métiers et du travail du Canada (CMTC) (1909-1911). Candidat défait du Parti ouvrier aux élections provinciales de 1908, fondateur du journal «Le Monde Ouvrier», en 1916, il reste un ardent promoteur du syndicalisme international malgré la montée du syndicalisme catholique au cours des années 20 et 30. Son influence est telle que plusieurs le considèrent comme la figure dominante du syndicalisme international au cours du premier demi-siècle au Québec.


En référence: L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1017.
En complément: Éric Leroux, Gustave Francq : figure marquante du syndicalisme et précurseur de la FTQ, Coll. «Études québécoises», Montréal, VLB, 2001, 371 pages. André E. Leblanc, Gustave Francq : un pionnier du mouvement syndical au Québec, Montréal, FTQ, 1991. FTQ, L'histoire de la FTQ: des tout débuts jusqu'en 1965, Montréal, FTQ, 1988, 384 pages.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke