Louis Quilico (1925-2001) Musicien, baryton

 

Né à Montréal, il poursuit ses études de chant à Rome. De retour dans sa vile natale, ce baryton étudie avec sa future épouse, Lina Pizzolongo, avant de parfaire ses connaissances à New York. Il débute sa carrière avec l'opera Guild of Montreal et la poursuit avec le New York City Opera, en 1955. En plus de chanter sur les plus grandes scènes du monde, il devient professeur à l'Université de Toronto (1970-1987), puis à McGill (1987-1990). Fait inusité, parmi ses nombreux élèves on compte son fils Gino qui chantera à plusieurs reprises en compagnie de son célèbre père, notamment dans l'opéra «Manon» de Massenet avec le Metropolitain Opera de New York (1987). Il reçoit plusieurs récompenses, dont le prix Calixa-Lavallée, en 1965, et le prix du Conseil canadien de la musique, en 1985. En 1997, il célèbre ses 25 années au Metropolitain Opera. Il quitte l'année suivante mais demeure très actif, notamment en enseignant dans de prestigieuses écoles de musique et en performant aux côtés de son épouse, la pianiste de concert Christina Petrowska. En 1999, il reçoit le prix du Gouverneur général pour les arts de la scène.


En référence:

L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.2049. Site internet : www.louisquilico.com


  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde