Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Micheline Lanctôt (1947-) Cinéaste, comédienne, réalisatrice

Née à Montréal, elle étudie l'histoire de l'art à l'Université de Montréal puis à l'École des beaux-arts. Elle travaille d'abord à l'Office national du film (ONF) en cinéma d'animation. En 1972, sa carrière prend une nouvelle tournure lorsque Gilles Carle lui propose le rôle principal dans son film «La Vraie nature de Bernadette». Son travail est récompensé par prix Etrog remis à la meilleure comédienne. Par la suite, elle joue dans une douzaine de films tournés par les plus grands cinéastes québécois ou européens dont Gilles Carle, Jean-Charles Tacchella, Claude Chabrol, Claude Fournier et Michel Brault. De 1977 à 1980, elle joue un rôle de féministe dans le téléroman de Guy Fournier «Jamais deux sans toi». À cette époque, elle publie également bon nombre d'articles dans lesquels elle se prononce ouvertement en faveur des droits de la femme. Sa première réalisation en tant que cinéaste indépendante remonte à 1981 avec «L'Homme à tout faire». En 1983, son film «Sonatine», mettant en vedette Pascale Buissière, lui vaut le prix Génie pour la meilleure réalisation et le Lion d'argent au Festival du film de Venise. Parmi les films dans lesquels elle joue un rôle, soulignons «Les corps célestes» de Gilles Carle (1973), «Ti-cul Tougas» de Jean-Guy Noël (1976), «L'affaire Coffin» de Jean-Claude Labrecque (1980), «La vengeance de la femme en noir» de Roger Cantin (1995) et «Quand je serai parti?vous vivrez encore» de Michel Brault (1999). Ses réalisations comprennent «Token gesture», tourné pour l'ONF (1976), «La poursuite du bonheur», documentaire tourné en 1987, «Onzième spéciale» (1989), en collaboration avec Louise Roy et Marie Perreault, «Deux actrices», mettant en vedette Pascale Buissière (1993), et «La vie d'un héros» en 1994.


En référence: L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1372.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke