Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Geneviève Bujold (1942-) Comédienne

À ses débuts, cette comédienne incarne principalement des rôles d'adolescente typiquement québécoise (1961 à 1965). C'est en 1965 que sa carrière devient internationale lorsque Alain Resnais la choisit pour jouer dans le film «La guerre est finie». Par la suite, elle est en demande en France où elle joue dans «Le Roi de coeur» de Philippe de Broca, en 1966, et en Angleterre, où elle tourne dans «Anne of the thousand days» en 1969. Ce rôle lui vaut une nomination pour l'Oscar de la meilleure interprétation féminine. Par la suite, elle est très active aux États-Unis, participant entre autres à des films comme «Tremblement de terre» (1974), «Murder by decree» (1978), etc. Au Canada, sa carrière se fera autant du côté francophone qu'anglophone. Elle tient un premier rôle dans «Entre la mer et l'eau douce» (1967), un film de Michel Brault, et «Kamouraska» (1973), de Claude Jutra. En tout, cette talentueuse actrice jouera dans cinq films de Paul Almond, trois de Michel Brault et dans une oeuvre importante de David Cronenberg, «Dead ringer» (1988).


En référence: L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.365.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke