Michel Bélanger (1929-1997) Fonctionnaire, homme d'affaires

 

Après une carrière dans la fonction publique fédérale, il oeuvre comme conseiller et sous-ministre au sein de plusieurs ministères québécois, notamment ceux des Ressources hydrauliques et des Ressources naturelles. Considéré au cours des années 60 comme un des «révolutionnaires tranquilles» qui participent à la modernisation de l'économie québécoise, il devient, en 1973, le premier francophone à occuper la présidence de la Bourse de Montréal. À la tête de la Banque provinciale (BP) de 1976 à 1979, il devient le premier président de la Banque nationale (BN) lors de sa fondation, en 1979, des suites d'une fusion entre la BP et la Banque canadienne nationale (BCN). En 1990, le premier ministre Robert Bourassa lui confie la délicate tâche de présider conjointement avec Jean Campeau la Commission sur l'avenir du Québec. Celle-ci se penche sur les perspectives à envisager à la suite de l'échec de l'Accord constitutionnel du lac Meech.


En référence:

Jean Cournoyer, La Mémoire du Québec de 1534 à nos jours, Montréal, Stanké, 2001, p.113-114.


  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle - Directeur: Jean-Herman Guay Perspective monde