Jacques Languirand (1931-) Écrivain, homme de théâtre

 

Influencé par les dramaturges parisiens à la mode lors de son séjour à Paris de 1949 à 1953, il s'impose comme une des grandes figures du théâtre absurde dans les année 50 et 60. Plusieurs de ses textes sont radiodiffusés avant d'être présentés sur scène. Sa pièce «Les insolites», présentée en 1958, rafle le prix dans la catégorie de la meilleure pièce canadienne au Festival national d'art dramatique. Sa pièce «Les Grands Départs» (1958) et sa comédie musicale «Klondyke» (1970) connaissent aussi de grands succès. Il abandonne graduellement le théâtre pour se consacrer à l'écriture d'oeuvres plus ésotériques telles que «La voie initiatique» (1978) et «Mater Materia» (1980). Il anime également plusieurs émissions à la radio et à la télévision de Radio-Canada. Décoré de l'Ordre du Canada en 1987, il fait un retour au théâtre en 1993 en apparaissant dans les trois pièces du cycle de Shakespeare de Robert Lepage. De plus, il joue au cinéma dans les films «La vie d'un héros» (1994) et «J'en suis» (1997). En 1998, il reçoit de l'Association internationale des professionnels de la communication le prix du communicateur de l'année.


En référence:

L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1380. Jean Cournoyer, La Mémoire du Québec de 1534 à nos jours: répertoire de noms propres, Montréal, Stanké, 2001, p.789-790.

En complément:

Claude Paquette, Jacques Languirand : biographie, Montréal, Libre expression, 1998, 227 p.


  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde