Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Jean-Pierre Perreault (1947-2002) Danseur, professeur, chorégraphe

Orphelin dès l'âge de 13 ans, il s'adonne d'abord à la lecture, puis découvre la peinture au contact du groupe des automatistes. Après avoir côtoyé le Groupe de la Place Royale, il fait des études en danse moderne et classique. Il devient danseur pigiste puis enseigne la danse à l'Université du Québec à Montréal. En 1984, il crée sa propre entreprise, une fondation qui porte son nom. Il réalise alors «Joe», son oeuvre la plus populaire, qui est adaptée à la télévision et appréciée à travers le monde. En 1999, il présente la première de «L'Exil-L'oublié», une oeuvre qui parle de la vie et «où il est question de choses qu'on préférerait oublier». Il se mérite plusieurs reconnaissances dont le prix Jean A. Chalmers de chorégraphie, en 1990, et celui d'excellence, en 1996. En 1999, il est également récipiendaire du grand prix du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal. Chantal Pontbriand, directrice du Festival international de nouvelle danse (FIND) expliquait au moment du décès de ce chorégraphe qu'il «est un des chorégraphes majeurs que le Québec a eus jusqu'à ce jour. C'est quelqu'un qui a marqué la première génération de chorégraphes contemporains.» Précisant le sens de son oeuvre, elle ajoute : «Il utilisait un langage original, très personnel, très fort, dont la portée dépasse les frontières du Québec. «Joe» a été sa pièce maîtresse, son oeuvre-phare. Peu de gens savent manier de grandes masses comme lui. Il avait un regard de plasticien.»


En référence: La Presse, 2 avril 2000, p.A16.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke