Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fusion de la Fédération américaine du travail et du Congrès des organisations industrielles

Décembre 1955

La fusion de la Fédération américaine du travail (FAT) et du Congrès des organisations industrielles (COI) lors d'un congrès tenu à New York permet la création d'une nouvelle centrale syndicale américaine : la FAT-COI (AFL-CIO).

Ce mouvement de réunification des centrales américaines, en germe depuis quelques années, constitue une forme de réconciliation entre le syndicalisme industriel (un syndicat par entreprise) et le syndicalisme de métiers (un syndicat par catégorie de métiers). En tout, près de 16 millions de membres seront affiliés à la AFL-CIO -environ 85 % de tous les syndiqués américains- dont le premier président sera George Meany. Cette fusion entraînera un mouvement semblable au sein des centrales canadiennes qui culminera en avril 1956 avec la création du Congrès du travail du Canada (CTC).


En référence: Fédération des travailleurs du Québec, L'histoire de la FTQ: les grandes dates, Montréal, FTQ, 1997. Jacques Rouillard, Histoire du syndicalisme québécois, Montréal, Boréal, 1989, p.244-250.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke