Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Création d'une Commission royale d'enquête sur les perspectives économiques du Canada


Les membres de la commission Gordon

17 juin 1955

Le gouvernement libéral de Louis Saint-Laurent nomme Walter Gordon à la présidence de cette commission qui porte un intérêt particulier à l'acquisition des ressources et des entreprises canadiennes par des compagnies étrangères.

Dans son rapport préliminaire, paru le 3 décembre 1956, et son rapport final, qui sera déposé en novembre 1957, la Commission livre une série de projections à court et à long terme qui inspireront plusieurs projets de lois fédérales. Au cours des années 60, Walter Gordon sera ministre des Finances dans le gouvernement libéral de Lester B. Pearson. La commission qu'il préside en 1956 s'intéresse à «la situation future des approvisionnements en matières premières et énergétiques, l'accroissement de la population du Canada et les changements devant intervenir dans sa répartition, les perspectives de progression et de changement du marché intérieur et extérieur des productions canadiennes, les tendances de la productivité et du niveau de vie, les besoins de capital industriel et social.» La Commission recommande que le rôle du gouvernement soit de maintenir la stabilité économique et d'entretenir la croissance. Celui-ci doit également adopter une politique douanière et commerciale efficace et se pourvoir d'effectifs spécialisés capables de faire progresser le pays dans le domaine de la recherche.


En référence: Rapport final de la Commission d'enquête sur les perspectives économiques du Canada, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1958, 521 p.
En complément: Dale C. Thomson, Louis Saint-Laurent, Montréal, Cercle du livre de France, 1968, 570 pages. Stephen Azzi, Walter Gordon and the Rise of Canadian Nationalism, Montreal, McGill-Queen's University Press, 1999, 300 pages. Denis Smith, Gentle Patriot : a Political Biography of Walter Gordon, Edmonton, Hurtig, 1973, 416 pages. L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.569 et 1076.
Crédits pour la photo: Année: 1955. © nd Auteur: Duncan Cameron. Commanditaire: Archives nationales du Canada. Référence: Archives nationales du Canada.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke