Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Déclenchement d'une grève à Murdochville


Scène de la grève de Murdochville

11 mars 1957

La grève de Murdochville oppose les mineurs des Métallurgistes Unis d'Amérique, affiliés à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), à la Gaspé Copper Mines, filiale de la Noranda Mines. Celle-ci refuse de reconnaître le syndicat et utilise les tribunaux pour empêcher la Commission des relations ouvrières (CRO) de lui accorder un certificat d'accréditation. La grève est déclenchée lorsque le président du syndicat, Théo Gagné, est temporairement mis à pied.

La grève durera plus de sept mois et sera ponctuée de violences, d'interventions de la Police provinciale ainsi que d'une marche de solidarité du mouvement ouvrier, le 19 août. Le conflit se dénouera le 5 octobre alors que 80 % des 300 travailleurs présents à une assemblée syndicale accepteront de retourner au travail. Plusieurs travailleurs perdront tout de même leur emploi au profit des briseurs de grève engagés par la compagnie pendant le conflit. Par sa longueur, sa durete et l'implication de la population qui soutien les ouvriers en leur envoyant des vivres, la grève de Murdochvile entrera dans l'histoire des grandes grèves et des grandes manifestations ouvrières contre le patronat et contre le gouvernement unioniste de Maurice Duplessis .


En référence: Jacques Rouillard, Histoire du syndicalisme québécois : des origines à nos jours, Montréal, Boréal, 1989, p.282- 285.
En complément: Émile Boudreau, FTQ : des milliers d'histoires qui façonnent l' histoire, Montréal, Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, 1988, 384 p. Louis Fournier, Histoire de la FTQ, 1965-1992 : la plus grande centrale syndicale au Québec, Montréal, Québec/Amérique, 1994, 292 p. Louis-Marie Tremblay, Le syndicalisme québécois : ideologies de la C.S.N. et de la F.T.Q., 1940-1970, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 1972, 286 p. Ella Cork, What Happened in Murdochville, s.l., s.n., 1999, 316 p.
Crédits pour la photo: Année: 1957. © nd Auteur: inconnu.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke