Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Élection de Lester B. Pearson au poste de chef du Parti libéral du Canada


Lester B.Pearson, félicité par Louis St-Laurent et Paul Martin

16 janvier 1958

Peu de temps après la démission de Louis Saint-Laurent , Lester B. Pearson devient le chef du Parti libéral fédéral. Cet Ontarien d'origine est élu à l'issu d'un congrès national qui se déroule à Ottawa.

Diplomate de carrière, Lester B. Pearson a joué un rôle déterminant dans le dénouement de la crise de Suez, en 1956, ce qui lui a valu le prix Nobel de la paix l'année suivante. Pressenti pour succéder à l'ex-premier ministre Louis Saint-Laurent qui a annoncé son départ de la scène politique, il participe au congrès au leadership libéral de janvier 1958 qui l'oppose à Paul Martin, un ancien ministre. Le principe de l'alternance entre francophone et anglophone à la tête du parti joue en faveur de Pearson, mais son expérience et une bonne maîtrise du français contribuent également à son succès. Plus de 1 000 délégués (1 074 sur 1 380 pour être exact) votent pour lui au premier tour, mettant fin rapidement à cette course qui se déroule sans grand suspense. Lors de son discours de clôture, Pearson lance quelques flèches à l'endroit du gouvernement minoritaire dirigé par le progressiste-conservateur John Diefenbaker. Il affirme cependant que les Libéraux ne sont pas prêts à renverser celui-ci pour le moment et qu'il est préférable pour le parti de se refaire une santé. De fait, le Parti libéral profite de ce congrès pour adopter des mesure visant à démocratiser ses structures. Des résolutions sont également adoptées sur le plan social. Lester B. Pearson, qui deviendra premier ministre en 1963, restera à la tête des Libéraux jusqu'en 1968.


En référence: Le Devoir, 17 janvier 1958, p.1, L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1826-1827.
En complément: Lester B. Pearson, Mike : The Memoirs of the Right Honourable Lester B. Pearson, Toronto, University of Toronto Press, 1972-1975, 3 v. John C. Courtney, The Selection of National Party Leaders in Canada, Toronto, Macmillan of Canada, 1973, 278 pages.
Crédits pour la photo: Année: 1958. © nd Auteur: Duncan Cameron. Commanditaire: Archives nationales. Référence: Archives nationales.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke