Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Célébration du cinquantième anniversaire de la revue «L'Action nationale»

Mars 1963

La revue canadienne-française «L’Action nationale» célèbre ses cinquante ans d'existence. Connue sous ce nom à partir de 1917 à l'initiative de l'abbé Lionel Groulx, cette revue a véritablement débuté à la suite d'une série d'articles publiés dans le journal «Le Devoir» en 1913.

En réponse aux demandes de ses lecteurs, «l’Action nationale» tient à l’occasion de son cinquantenaire une journée d’étude avec conférenciers et banquet à l’hôtel Windsor, le 17 mars 1963. Une regard sur les cinquante années d'histoire de la revue, des polémiques l’ayant animée, des événements politiques marquants, ainsi que des enjeux à venir, est offert au public. «L’Action nationale» constitue une tribune d'expression pour la société et un reflet de la montée du nationalisme canadien-français. Dans son numéro double du cinquantenaire on retrouve l'affirmation suivante : «L’Action française et l’Action nationale peuvent se glorifier, croyons-nous, d’avoir su grouper autour d’elle et ouvrir leurs pages à ce qui constitue indiscutablement la plupart de ceux qui auront joué un rôle dans l’histoire de la pensée sociale et nationaliste au Canada français au cours du dernier siècle». L'histoire de cette publication a débuté après la parution de quelques séries d’articles dans «Le Devoir». Ils étaient l'oeuvre de la Ligue des droits du français, dirigée d’abord par Joseph Papin-Archambault. Une publication, «L'Action française», a ensuite vu le jour avec l’abbé Lionel Groulx, historien, de 1917 à 1922. Elle fut dirigée successivement par l’abbé Philippe Perrier (1922-1933), Esdras Mainville (1933-1941), Anatole Vanier (1941-1954) et François-Albert Angers (1955-1963).


En référence: L’Action nationale, février 1963, p.529 et mars-avril 1963, p.603. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, Histoire du Québec contemporain : de la Confédération à la crise, 1867-1929, Montréal, Boréal Express, 1979, p.608-614. L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.17.
En complément: Guy Frégault, Lionel Groulx tel qu'en lui-même, Montréal, Leméac, 1978, 237 pages. Jean-Pierre Gaboury, Le nationalisme de Lionel Groulx : aspects idéologiques, Coll. «Cahiers des sciences sociales», Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1970, 226 pages.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke