Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Publication du rapport préliminaire de la Commission d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme


André Laurendeau et Davidson Dunton, coprésidents de la Commission royale sur le bilinguisme et le biculturalisme

25 février 1965

Après vingt mois de travail, la Commission Laurendeau-Dunton, chargée d'enquêter sur le bilinguisme et le biculturalisme au Canada, dépose un premier rapport de 217 pages.

Le rapport de cette commission présidée par le journaliste André Laurendeau et l'intellectuel ontarien Davidson Dunton, utilise un ton alarmiste pour décrire la situation du Canada. Pour les commissaires : «Le Canada traverse la crise majeure de son histoire. Il en résultera soit la rupture, soit un nouvel agencement des conditions de son existence (...) Il y eut d'autres crises auparavant. Mais jamais on n'eut comme aujourd'hui le sentiment que les principes sur lesquels se fonde l'existence du peuple canadien étaient en jeu. Le conflit d'aujourd'hui n'est plus le conflit traditionnel entre une majorité et une minorité. C'est un conflit entre deux majorités : l'anglophone du Canada et la francophone du Québec.» Dans le rapport, on peut également lire: «Le Canada peut durer, progresser et s'épanouir si les Canadiens le veulent d'une volonté égale à celle des hommes qui l'ont bâti.» Le premier ministre Lester B. Pearson dépose le rapport sans formuler de commentaires alors que le chef de l'Opposition à la Chambre des communes, le Progressiste-conservateur John Diefenbaker, considère ce document comme «un recueil de généralités et de platitudes». À Québec, les réactions sont plus vives, même si le premier ministre Jean Lesage et le chef de l'Opposition, Daniel Johnson, ne se prononcent pas de façon définitive avant que les travaux de la commission, qui se poursuivent, ne soient menés à terme.


En référence: Le Devoir, 26 février 1965, p.1 et 11. Conseil de la langue française, Le français au Québec: 400 ans d'histoire et de vie, Québec - Publications du Québec et Fides, 2000, p.248-249.
En complément: L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.568. Craig Brown (sous la direction de), Histoire générale du Canada, Montréal, Boréal, 1990, p.606-617. Denis Monière, André Laurendeau et le destin d'un peuple, Coll. «Dossiers documents», Montréal, Québec/Amérique, 1983, 347 pages.
Crédits pour la photo: Année: 1963. © nd Auteur: inconnu. Commanditaire: Archives nationales du Canada. Référence: Archives nationales du Canada (PA-209871).



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke