Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Élection des libéraux de Pierre Elliott Trudeau à la Chambre des communes à Ottawa


La trudeaumanie: portrait de Pierre Elliot Trudeau à l'occasion d'un bain de foule, alors que sa popularité est au plus haut

25 juin 1968

Les libéraux de Pierre Elliott Trudeau remportent les élections générales avec 45,5% des voix. Ils font élire 155 députés à la Chambre des communes contre 72 pour leurs plus proches rivaux, les progressistes-conservateurs de Robert Stanfield.

Ce sont les premières élections générales qui permettent la formation d'un gouvernement majoritaire sur la scène fédérale depuis 1958. Elles procurent un premier mandat au nouveau chef libéral, Pierre Elliott Trudeau, qui a succédé au premier ministre Lester B. Pearson quelques mois avant les élections. Au Québec, les libéraux obtiennent leurs meilleurs résultats (53,6% des voix, 56 sièges sur 74) depuis l'ère Louis Saint-Laurent. À part eux, seuls les créditistes (14 sièges) et les progressistes-conservateurs (quatre sièges) réussissent à y faire élire des candidats. Sur le plan national, la seule autre formation qui se distingue est le Nouveau Parti démocratique (NPD) de Tommy Douglas. Il récolte 16,7% des votes et fait élire 22 députés à la Chmabre des communes. Cette performance, qui se compare à peu près exactement à celle réalisée en 1965, est quelque peu ternie par la défaite personnelle de Douglas, impair qui sera éventuellement corrigé lors d'une élection partielle.


En référence: Pierre Drouilly, Atlas des élections fédérales au Québec, 1867-1988, Montréal, VLB Éditeur, 1989, 400 pages. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain: le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1987, p.659-662. Sous la direction de Craig Brown, Histoire générale du Canada, Montréal, Boréal, 1990, p.630-644. L'Encyclopédie du Canada, Montréal, Stanké, 2000, p. 1808-1810, 2534-2535.
En complément: Christina McCall-Newman, Les rouges, un portrait intime du parti libéral, Montréal, Éditions de l?Homme, 1983, 528 pages. Stephen Clarkson, Trudeau, Montréal, Boréal, 1990-1995, 2 v. Michel Vastel, Trudeau le Québécois, Montréal, Editions de l'Homme, 1989, 320 p. Richard Gwyn, Le prince, Montréal, France-Amérique, 1981, 481 p. Pierre Trudeau, Mémoires politiques, Montréal, Éditions Le jour, 1993, 338 p.
Crédits pour la photo: Année: 1968. © Site Internet CanPix Gallery. «Great Canadian Image Base». Auteur: Duncan Cameron.. Commanditaire: Time. Référence: Archives nationales du Canada, NAC/ANC C-27281.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke