Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fondation de la troupe Les Apprentis-Sorciers


Marcel Dubé, écrivain

1954

La troupe Les Apprentis-Sorciers fonde ce qui est considéré comme le premier théâtre de poche au Québec. Jouant dans des salles exiguës (environ 50 places), cette troupe se permet des audaces et des essais dramatiques difficiles à réaliser dans des salles plus spacieuses.

En 1955, le théâtre Anjou risquera un premier Ionesco avec «La Leçon». En quelques années, d'autres théâtres de poche verront le jour un peu partout au Québec, tels que le Théâtre de Quat'sous de Paul Buissoneau et le Théâtre de Dix-Heures de Jacques Languirand. Deux écrivains s'associent aux théâtres de poche, soit Marcel Dubé et Jacques Languirand. Le public du théâtre de poche est différent de celui des grandes salles. Plus ouverts, tournés vers le modernisme, les spectateurs s'attendent à voir un théâtre nouveau genre, expérimental, marqué par une plus grande liberté de texte, d'idées et de mise en scène.


En référence: Renée Legris, Jean-Marc Larrue, André-G Bourassa, Gilbert Davis, Le Théâtre au Québec 1825-1980, Montréal, VLB, 1988, p.105.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke