Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Tentative de création d'un programme d'enseignement en langues étrangères par la Commission des écoles catholique de Montréal

1936

Pour réduire le nombre d'enfants catholiques qui s'inscrivent dans les écoles protestantes, la Commission des écoles catholiques de Montréal (CECM) propose l'implantation d'un nouveau programme de langues. Il échouera face à l'opposition des nationalistes canadiens-français.

À cette époque, le Québec est une des rares sociétés où les parents peuvent choisir la langue d'enseignement de leurs enfants. Dans la pratique, cela cause plusieurs inquiétudes puisque la majorité des allophones (75 %) choisissent d'étudier en anglais. Pour attirer les étudiants allophones vers les écoles françaises, la CECM met sur pied un programme de cours de langue. Cette tentative échouera à cause de l'opposition des nationalistes francophones et des communautés anglo-catholiques.


En référence: Michael D. Behields, Le Québec et la question de l'immigration: de l'ethnocentrisme au pluralisme ethnique, 1900-1985, Ottawa, Société historique du Canada, 1991, p.15. Jocelyn Berthelot, Apprendre à vivre ensemble, Immigration, société et éducation, Montréal, CEQ, 1991, p.24.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke