Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Début d'une importante vague d'immigrants et de réfugiés au Québec

1976

Conséquence des nouvelles politiques d'ouverture en matière d'immigration, cette vague permet à plusieurs non-Européens de venir s'installer au Québec, notamment des immigrants originaires d'Amérique latine, d'Afrique et surtout d'Asie. Cette nouvelle population va contribuer à changer le visage du Québec.

Alors qu'en 1966, 87 % de l'immigration au Canada provenait des pays européens, quatre ans plus tard, environ 50 % des immigrants proviennent d'endroits tels que Haïti, la Guyane, Hong Kong, l'Inde, les Philippines et le Viêt-Nam. La fin des politiques discriminatoires par le Canada, ainsi que la mise en place d'une classe humanitaire, en 1976, ont favorisé la venue d'une nouvelle immigration, dont plusieurs réfugiés. Le Québec prendra part à ces changements d'orientation. Entre 1968 et 1975, les Européens sont passés de la moitié au tiers de son immigration. L'arrivée massive de réfugiés transforme radicalement le paysage démographique de la province. L'abolition des restrictions ethniques a à cet égard un impact fort important, surtout en ce qui concerne l'immigration haïtienne. La tourmente politique qui sévit au Chili (coup d'État militaire de septembre 1973) explique aussi l'augmentation de l'immigration chilienne. Au cours de ces années, l'immigration asiatique, plus particulièrement celle de l'ancienne Indochine (Viêt-Nam, Laos, Cambodge), commence également à prendre une place de plus en plus importante. Dès 1981, 34 % des Néo-Québécois sont originaires d'Asie, la principale source d'immigration de la province. Avec le phénomène des «boat peoples», les gouvernements ont mis en place un programme favorisant l'entrée de réfugiés indochinois. La part de l'Asie demeurera importante durant les années 80. Près de la moitié des immigrants admis au Québec proviendront de l'Asie, phénomène qui s'explique par l'arrivée de plus en plus imposante d'immigrants venant de la Chine et de Hong Kong. Enfin, on note une immigration assez importante en provenance de l'Amérique centrale au début des années 90 (du Salvador surtout).


En référence: Valerie Knowles, Strangers at our Gates, Canadian Immigration and Immigration Policy, 1540-1997, Toronto, Dundurn Press, 1997, p.161-175. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.532-543.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke