Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fondation du mouvement Jeune-Canada


André Laurendeau, un des fondateurs de Jeune-Canada

1932

Dans le contexte de la crise des années 30, deux jeunes universitaires canadiens-français, André Laurendeau et Gérard Filion, fondent le mouvement Jeune-Canada.

Laurendeau, Filion et d'autres étudiants regroupés autour d'eux (Pierre Dansereau, Paul Simard, etc.), se font les défenseurs d'une nouvelle vision du Québec, souhaitant l'émancipation de leurs compatriotes à l'intérieur d'un cadre qui leur permette de protéger leurs valeurs traditionnelles (langue, religion, vie rurale). Dans leur «Manifeste de la jeune génération», ils expriment le voeu que: «dans tous les domaines de la vie nationale, le souci s'éveille, ardent, de reconquérir les positions perdues, de faire meilleur l'avenir. C'est à un vaste labeur: intellectuel, littéraire, artistique, scientifique, économique, national que nous, les jeunes, sommes conviés par les exigences de notre temps. Souvenons-nous que nous ne serons maîtres chez nous que si nous devenons dignes de l'être.» Le mouvement Jeune-Canada disparaîtra en 1938. Malgré sa courte existence, l'historienne Louise Bienvenue considère qu'il laisse une «marque importante dans le paysage social et politique du Québec des années 1930».


En référence: Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.106-112. (citation dans) Claude Bouchard et Robert Lagassé, Nouvelle-France, Canada, Québec: histoire du Québec et du Canada, Montréal, Beauchemin, 1986, p.250. Louise Bienvenue, Quand la jeunesse entre en scène : L'Action catholique avant la Révolution tranquille, Montréal, Boréal, 2003, p.37.
En complément: Denis Monière, André Laurendeau et le destin d'un peuple, Coll. «Dossiers documents», Montréal, Québec/Amérique, 1983, 347 pages. Donald James Horton, André Laurendeau : la vie d'un nationaliste, 1912-1968, Montréal, Bellarmin, 1995, 357 pages. Denis Chouinard, «Des contestataires pragmatiques : les Jeune-Canada, 1932-1938», Revue d'histoire de l'Amérique française, vol.40, no.1, été 1986, p. 5-28.
Crédits pour la photo: Année: 1944. © nd Auteur: inconnu. Commanditaire: Archives Roland Lemire. Référence: Archives Roland Lemire.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke