Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Décret autorisant l'envoi de conscrits outre-mer


Le comité de guerre du cabinet fédéral

9 décembre 1944

Plus de deux ans après l'adoption de la Loi 80 autorisant la conscription pour l'envoi de soldats outre-mer si nécessaire, la Chambre de communes vote la confiance au gouvernement sur une motion permettant l'envoi de troupes canadiennes en sol européen.

Après de longue heures de débats, la Chambre des communes accorde finalement le vote de confiance au premier ministre William Lyon Mackenzie King, 143 voix vcontre 70. Dans la presse du lendemain on souligne le fait que 13 députés libéraux francophones du Québec, dont le futur premier ministre Louis Saint-Laurent, se sont prononcés pour la confiance au premier ministre. En revanche, tous les autres libéraux francophones du Québec, les Progressiste-conservateurs, les députés du Bloc populaire et quelques libéraux indépendants ont refusé d'accorder la confiance qui, comme l'avait demandé le Co-operative Commonwealth Federation, ne portait pas sur l'ensemble de la politique de guerre du gouvernement, mais seulement sur la conscription. Mackenzie King se réjouit néanmoins du nombre d'appuis récoltés. Selon lui : «Il faut voir plus grand car le temps est passé où les questions d'intérêt local pouvaient avoir quelque importance pour l'avenir du pays.» Ce n'est qu'en janvier 1945 qu'un premier contingent de conscrits, composé d'environ 10 000 hommes, quittera le Canada pour l'Europe.


En référence: Le Devoir, 23 novembre 1944, p.1-2, 9 décembre 1944, p.1 et 3. Craig Brown (sous la direction de), Histoire générale du Canada, Montréal, Boréal, 1990, p.559-564. Susan Mann Trofimenkoff, Vision nationales : une histoire du Québec, Saint-Laurent, Trécarré, 1986, p.336-357. L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.600-601.
En complément: Paul-André Comeau, Le Bloc populaire 1942-1948, Montréal, Québec/Amérique, 1982, 478 pages. J.L. Granatstein et al., Broken Promises: A History of Conscription in Canada, Toronto, Copp Clark Pitman, 1985, 281 p. J.L. Granatstein, A Nation Forged in Fire: Canadians and the Second World War 1939-1945, Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1989, 287 p. J.L. Granatstein, Canada's War: the Politics of Mackenzie King Government 1939-1945, Toronto, Oxford University Press, 1975, 436 p.
Crédits pour la photo: Année: 1943. © nd Auteur: inconnu. Commanditaire: Archives publiques du Canada. Référence: Archives publiques du Canada.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke