Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Réélection des progressistes-conservateurs de John Diefenbaker à la Chambre des communes à Ottawa


John G. Diefenbaker, premier ministre du Canada

18 juin 1962

Les progressistes-conservateurs de John Diefenbaker remportent les élections générales avec 37,3% des voix. Ils font élire 116 députés à la Chambre des communes contre 100 pour leurs plus proches rivaux, les libéraux de Lester B. Pearson.

Phénomène rare : le parti au pouvoir et celui qui formera l'opposition sont à peu près au coude à coude en pourcentage des voix (autour de 37,3%). La fragilité de ce gouvernement minoritaire apparaît rapidement aux yeux des observateurs, le journal «La Presse» du lendemain titrant : «Élections sans vainqueurs». De fait, s'il y a un gagnant, c'est le Crédit social (CS) qui fait élire une représentation record de 30 députés, dont 26 au Québec, ce qui lui permet de tenir entre ses mains le sort du nouveau gouvernement. La percée de ce parti dans les régions est particulièrement étonnante, ce que plusieurs interprètent comme une volonté de freiner le vent de réforme qui souffle sur le Québec depuis le début des années 60. Les conservateurs doivent pour leur part constater l'étendue des dégâts : au Québec, ils ont vu leurs appuis passer de 49,6% (1958) à 29,6%, ce qui s'est traduit par la perte de 36 députés (50 à 14) dont les ministres Noël Dorion, Jacques Flynn et William Hamilton. Les Canadiens seront de nouveau appelés aux urnes moins d'un an plus tard.


En référence: La Presse, 19 juin 1962, p.1. Pierre Drouilly, Atlas des élections fédérales au Québec, 1867-1988, Montréal, VLB, 1989, 400 pages. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain: le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.659-662. Craig Brown et al., Histoire générale du Canada, Montréal, Boréal, 1990, p.597-606.
En complément: Marc La Terreur, Les tribulations des conservateurs au Québec de Bennett à Diefenbaker, Québec, Presses de l'Université Laval, 1973, 265 pages. Peter C. Newman, Renegade in Power : the Diefenbaker Years, Toronto, McClelland and Stewart, 1963, 414 pages. John Diefenbaker, One Canada : Memoirs of the Right Honourable John G. Diefenbaker, Scarborough, Ontario, Macmillan-NAL Pub, 1975-1977, 3 v.
Crédits pour la photo: Année: 1962. © Site : Premiers ministres canadiens. Auteur: Paul Horsdal.. Référence: Archives nationales du Canada, no de négatif PA-130070..



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke