Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Étude de l'encyclique Rerum novarum

Février 1903

Une série de grèves à Montréal et l'arbitrage de l'archevêque de Québec, Mgr Louis-Nazaire Bégin , incitent plusieurs prêtres à entreprendre l'étude de l'encylique Rerum novarum.

Une série de grèves et la menace d'expansion de la Fédération américaine du travail (FAT), une centrale américaine, amènent un nombre grandissant de prêtres à étudier l'encyclique Rerum Novarum et la doctrine sociale de l'Église. Promulguée par Léon XIII en 1891, Rerum novarum enseigne aux ouvriers qu'ils doivent être patients et dévoués à leurs patrons. L'encyclique rappelle aussi aux employeurs leurs devoirs face aux employés: salaire équitable, heures et conditions de travail acceptables, etc. Le droit d'association est aussi affirmé, mais sans que cela dégénère vers le socialisme. Rerum novarum n'est pas bien vue par tous. Certains «radicaux» trouvent impertinente l'implication de l'Église dans les problèmes du travail, demandant ouvertement quelle est la compétence d'un prêtre en matière d'arbitrage des questions professionnelles, surtout quand celui-ci ne connaît rien de la vie d'un ouvrier. Malgré ces critiques, Rerum Novarum constitue une ouverture du clergé vis-à-vis des questions sociales.


En référence: Robert Rumilly, Histoire de la province de Québec: Israël Tarte, Montréal, Éditions Bernard Valiquette, 1944, p.212-213.
En complément: Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, Histoire du Québec contemporain : de la Confédération à la crise, 1867-1929, Montréal, Boréal Express, 1979, p.520-526. Léon XIII, La condition des ouvriers, Rerum novarum, Paris, Édition de la Bonne Presse, 1961, 48 p. Joseph-Papin Archambault, La restauration de l'ordre social d'après les encycliques Rerum novarum et Quadragesimo anno, Montréal, Éditions de l'École sociale populaire, 1932, 106 p.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke