Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Élection de Louis Payette à la mairie de Montréal

3 février 1908

L'échevin Louis Payette remporte la victoire lors de l'élection à la mairie de Montréal avec 14 710 voix contre 11 914 pour son adversaire, Philippe-Honoré Roy. L'administration de cet influent homme d'affaires sera secouée par de nombreuses accusations de corruption en 1909.

Durant le court séjour de Payette à la marie de Montréal (1908-1910), le gouvernement du Québec ouvre une enquête sur l'administration de la ville de Montréal qui sera confiée au juge Lawrence-John Cannon. L'enquête aboutira à l'accusation de 23 conseillers pour corruption et la création d'un bureau de contrôle pour veiller aux intérêts généraux de la ville plutôt qu'aux intérêts des quartiers. Évidemment, les conseillers refusent la mise sur pied de cette institution. Sous le règne de Payette, 25 % des revenus de la ville, qui s'élèvent à 5,2 millions de dollars, servent à enrichir des intermédiaires, des amis ou des membres de la familles des conseillers. Lors d'un témoignage, le maire Payette déclarera que le problème se situe au niveau du système d'élection par quartier qui amène chacun des conseillers à défendre ses intérêts locaux avant ceux de la ville. Par conséquent, le juge Cannon recommande d'abolir ce système d'élection par quartier.


En référence: La Presse, 4 février 1908, p.11.
En complément: Claude V. Marsolais, Histoire des maires de Montréal, Montréal, VLB Éditeur, 1993, p. 198-204, 312.Robert Rumilly, Histoire de la province de Québec: Henri Bourassa, Montréal, Éditions Bernard Valiquette, 1944, p.124.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke