Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Modifications à la loi électorale du Québec

1912

Le gouvernement libéral dirigé par Lomer Gouin fait adopter par l'Assemblée législative une loi modifiant le système électoral. Elle prévoit entre autres une augmentation du nombre de députés qui passera de 74 à 81.

Malgré ces modifications, le ville de Montréal reste sous-représentée puisqu'elle est compte environ un député pour 42 000 habitants alors qu'à l'extérieur de la métropole la moyenne est d'environ un député pour 22 000 habitants. Un autre changement notable est la suppression du vote plural par nombre de propriétés (une propriété = un vote) et son remplacement par le principe «un homme, un vote». La participation au suffrage est également élargie à presque tous les citoyens britanniques de plus de 21 ans (sauf les femmes).


En référence: Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, Histoire du Québec contemporain: de la Confédération à la crise (1867-1929), Montréal, boréal Express, 1979, p.569-572.
En complément: Robert Rumilly, Histoire de la province de Québec: Les écoles du Keewatin, Montréal, Éditions Bernard Valiquette, 1944, p.30-33.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke