Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Participation du Québec à la finale du championnat canadien de curling

14 mars 1999

Pour la deuxième fois en deux ans, le «skip» Guy Hemmings mène le Québec à la finale du championnat canadien de curling. Cette fois, les Québécois s'inclinent par la marque de 9-5 contre le Manitoba.

Hemmings fait preuve de brio en demi-finale alors que son placement parfait au onzième bout permet au Québec de venir à bout de la Saskatchewan par le pointage de 6-5. Ce coup magistral, qui est salué par une vibrante ovation des 13 260 spectateurs réunis au Colisée d'Edmonton, fera dire au «skip» québécois : «J'admets que ce fut l'un des coups les plus fumants de ma carrière.» Épaulé par Pierre Charette, Guy Thibaudeau et Dale Ness, Hemmings ne réussit toutefois pas à enlever la finale disputée le lendemain contre l'équipe manitobaine dirigée par Jeff Stoughton. Cette défaite, la deuxième du Québec en finale en deux ans, prive Hemmings d'une participation à son premier championnat mondial en carrière.


En référence: La Presse, 14 mars 1999, p.S9 et 15 mars 1999, p.S9.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke