Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fondation du Parti national populaire


Fabien Roy

14 décembre 1975

Une centaine de personnes sont réunies à Québec pour assister à la fondation d'une nouvelle formation politique de centre-droite: le Parti national populaire (PNP).

C'est l'ex-ministre de la Justice et de l'Éducation dans le gouvernement libéral de Robert Bourassa , Jérôme Choquette , qui est élu chef du PNP par un vote à main levée. Choquette avait démissionné de son poste de ministre de l'Éducation le 26 septembre. Une autre personnalité en vue du PNP est le député créditiste de Beauce-Sud à l'Assemblée nationale, Fabien Roy . Le PNP, qui compte tenir un congrès d'orientation au mois de mai, se veut une alternative de centre-droite, un «véhicule neuf» qui tente de rallier les unionistes et les créditistes déçus par leurs partis respectifs et désireux de barrer la route aux libéraux de Robert Bourassa et aux péquistes de René Lévesque . Sans trop entrer dans les précisions, le PNP espère rapprocher les gens du processus démocratique, valoriser l'individu au sein de la société, favoriser la concertation et mettre un frein à la bureaucratisation. Le PNP présentera des candidats aux élections générales du 15 novembre 1976 mais ne récoltera qu'environ 1 % des voix. Malgré cette déroute, Fabien Roy réussit à conserver son siège dans Beauce-Sud. Défait dans Outremont, Choquette quittera le PNP le 29 mars 1977. Pour sa part, Roy continuera de siéger à l'Assemblée nationale jusqu'en avril 1979. Il quittera alors pour remplir sa nouvelle fonction de chef intérimaire du Crédit social sur la scène fédérale.


En référence: Le Devoir, 15 décembre 1975, p.1 et 6, 16 novembre 1976, p.1.
En complément: Répertoire des parlementaires québécois, 1867-1978, Québec, Bibliothèque de la Législature, 1980, p.125-126, 508-509.
Crédits pour la photo: Année: 1965. © ©Bibliothèque du Parlement Auteur: inconnu. Commanditaire: Gouvernement du Canada. Référence: Bibliothèque du Parlement (www.parl.gc.ca).



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke