Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Formation du cabinet du nouveau premier ministre Lucien Bouchard

29 janvier 1996

À la suite de la démission de Jacques Parizeau comme premier ministre du Québec et comme député de l'Assomption, Lucien Bouchard, qui est assermenté à titre de premier ministre du Québec, annonce la composition de son cabinet.

Outre Bouchard qui occupe le poste de premier ministre, le cabinet comprend Bernard Landry (ministre d'État de l'Économie et des Finances et vice-premier ministre), Pauline Marois (ministre de l'Éducation), Louise Harel (ministre d'État de l'Emploi et de la Solidarité et ministre responsable de la Condition féminine), Guy Chevrette (ministre d'État des Ressources naturelles, ministre responsable du Développement des régions, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la Réforme électorale et parlementaire), Louise Beaudoin (ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Charte de la langue française), Paul Bégin (ministre de la Justice), Pierre Bélanger (ministre délégué à la Réforme électorale et parlementaire et leader parlementaire du gouvernement), Roger Bertrand (ministre délégué au Revenu), André Boisclair (ministre délégué aux Relations avec les citoyens), Jacques Brassard (ministre des Transports et ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes), Denise Carrier-Perreault (ministre déléguée aux Mines, aux Terres et aux Forêts), Rita Dionne-Marsolais (ministre déléguée à l'Industrie et au Commerce), Guy Julien (ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation), Jacques Léonard (ministre délégué à l'Administration et à la Fonction publique et président du Conseil du trésor), Serge Ménard (ministre d'État à la Métropole), Robert Perreault (ministre de la Sécurité publique), Matthias Rioux (ministre du Travail), Jean Rochon (ministre de la Santé et des Services sociaux), Sylvain Simard (ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie) et Rémy Trudel (ministre des Affaires municipales). Le nouveau premier ministre forme aussi quatre comités ministériels et permanents de coordination : celui des affaires régionales et territoriales (composé des douze ministres responsables d'une région), celui de l'emploi et du développement économique, celui de l'éducation et de la culture et celui du développement social. De plus, la fonction de délégué régional créée par Jacques Parizeau lors de l'élection du Parti québécois en 1994 est remplacée par celle de Secrétaire régional. Seize députés sont nommés Secrétaires régionaux. Dans son discours d'assermentation, le premier ministre dresse la liste des priorités de son gouvernement : «Premier dossier : la relance de l'emploi et l'assainissement des finances publiques. Deuxième : la réforme de l'éducation et l'effort culturel. Troisième : la maîtrise, par les régions, de leviers importants de décision et la reconnaissance du rôle déterminant de Montréal dans la vie québécoise.


En référence: http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html Le Devoir, 30 janvier 1996, p.A1, A4.
En complément: Michel Vastel, Lucien Bouchard...en attendant la suite, Outremont, Lanctôt, 1996, 253 pages. Lawrence Martin, The Antagonist : Lucien Bouchard and the Politics of Delusion, Toronto, Penguin, 19988, 356 pages.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke