Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Visite à Québec des délégués de la Bonne Entente ontarienne

29 janvier 1925

Arrivés avec plus d'une heure de retard dans la capitale à cause des intempéries, les délégués ontariens sont accueillis au café du Parlement par plusieurs éminents personnages publics québécois tels que le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau, le secrétaire de la province Athanase David et le chef de l'Opposition Arthur Sauvé .

Après un copieux déjeuner, les invités ont accès à la Chambre basse où Taschereau souligne la nécessité d'améliorer les relations entre le Québec et l'Ontario. «La Bonne Entente fait voir clairement que certains hommes dans les deux provinces sentent quelque part l'existence d'un mal, que sous certains rapports il manque encore quelque chose à l'Unité canadienne (...) Ontario et Québec doivent s'unir dans leurs intérêts communs (...) et des problèmes à résoudre qui ne sont pas envisagés sous le même angle par les autres parties du Dominion. Quiconque sait réfléchir admet que nos plus graves problèmes : le transport, les mines et les pêcheries, l'industrie forestière, la protection de la richesse de nos bois contre les incendies ou autres ennemis, la protection et le développement de notre énergie hydro-électrique, le droit des successions sont communs aux deux provinces et devraient dans la plupart des cas être résolus de la même façon.» Finalement, selon Taschereau, «une réunion de Bonne Entente ne doit pas seulement être une fête de l'amitié : donnons-lui aussi le cachet de réunion d'affaires où les intérêts suprêmes des deux provinces seront discutés.»


En référence: Le Devoir, 30 janvier 1925, p.1-2.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke