Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Publication d'une lettre pastorale des évêques du Québec sur la sanctification du dimanche et les jours de fête d'obligation

27 novembre 1927

Dans cette lettre, les évêques s'en prennent au travail et aux divertissements qui violent la sainteté du dimanche.

Les évêques profitent de cette lettre pour entretenir leurs fidèles sur le «grave sujet de la sanctification du dimanche. Le dimanche est à Dieu, c'est son jour et Il veut que nous l'observions parce qu'il est entre lui et nous le signe manifeste de notre alliance perpétuelle (...) Or il y a une tendance croissante que l'on remarque surtout dans les villes, à transformer le jour du Seigneur en un jour profane, en un jour de lucre et de péchés par l'organisation d'amusements qui parfois inoffensifs en eux-mêmes, deviennent répréhensibles le dimanche et jour de fête. Certains amusements ont une moralité douteuse qui offrent habituellement un aliment aux passions et n'ont d'autre but que de satisfaire la cupidité (...) Il s'agit en particulier des représentations théâtrales et cinématographiques qui remplacent pour plusieurs l'édifiant spectacle de nos offices liturgiques et qui se donnent chez-nous au mépris de nos lois ecclésiastique et civiles (...) C'est pourquoi nos très chers frères, nous faisons appel à votre esprit chrétien et à votre foi en l'autre vie. Nous vous prions de veiller avec soin à ce que dans votre famille et dans votre paroisse, les dimanches et les fêtes d'obligations soient religieusement observés par la cessation du travail, par l'assistance aux offices divins, l'audition de la parole de Dieu, la fréquentation des sacrements, la prière et les bonnes oeuvres et aussi par la disparition des amusements qui offrent un caractère de lucre ou de dissipation inconciliable avec la sainteté de ce jour.»


En référence: Le Devoir, 28 novembre 1927, p.1.
En complément: Nive Voisine et al., Histoire du catholicisme québécois (volume 3, tome 1) : 1898-1940, Montréal, Boréal Express, 1984.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke