Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Dévoilement controversé d'un placement en fiducie par le gouvernement du Québec

1 mars 2000

Une controverse éclate alors que la presse dévoile que le gouvernement québécois a reçu du gouvernement fédéral 841 millions de dollars pour la santé, mais que cette somme a été placée en fiducie à la Banque Toronto-Dominion.

En 2000, Ottawa aurait versé 241 millions de dollars au gouvernement du Québec pour la santé. À cette somme s'ajoute un autre 600 millions que Québec a décidé de placer en fiducie. Cela porte à 841 millions de dollars la somme totale dont le gouvernement provincial pourra disposer à sa guise d'ici les quatre prochaines années. Alors que les urgences sont engorgées et qu'il faut attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour certains traitements, la population, informée de cette situation par les médias, s'explique mal le fait que cette somme ait été gardée secrète jusqu'à tout récemment. La ministre de la Santé et des Services sociaux, Pauline Marois, un peu mal à l'aise, laisse le soin au ministre des Finances du Québec, Bernard Landry, de défendre ce dossier devant les médias. Celui-ci explique qu'il a décidé de ne pas utiliser cet argent en raison des règles comptables. Il affirme: «Je serais obligé de mettre le surplus que l'économie nous a donné au cours des dernières semaines au service de la dette.» Landry avance également qu'il est plus sage de ne pas injecter l'argent des fiducies trop rapidement et de se garder une bonne réserve en prévision des pressions du secteur de la santé dans les années à venir, notamment à cause du vieillissement de la population.


En référence: Les Affaires, 11 mars 2000, p.6, Le Devoir, 2 mars 2000, p.A1.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke