Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Naufrage de l'Empress of Ireland dans le fleuve Saint-Laurent


L'Empress of Ireland

29 mai 1914

Le paquebot océanique Empress of Ireland sombre dans le fleuve Saint-Laurent au large de la Pointe-au-Père, près de Rimouski. Il coule en quatorze minutes, emportant avec lui 1 012 victimes et des lingots d'argent d'une valeur estimée à environ 1 100 000 dollars.

L'Empress of Ireland avait quitté le port de Québec le 28 mai en direction de Liverpool. Il avait à son bord 1 057 passagers et 420 membres d'équipage. Dans la nuit du 29, il est frappé par un charbonnier norvégien, le Storstad, conséquence d'erreurs de navigation et d'un épais brouillard. Sur les 1 477 personnes à bord, 465 seulement auraient survécu à cette tragédie, considérée comme la pire catastrophe maritime survenue dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Un des témoins du naufrage, L.-A. Gosselin, raconte: «Je ne saurais vous décrire l'horreur de la situation et les scènes terrifiantes auxquelles nous avons assisté. Ces choses ne se racontent pas; il faut en avoir été témoin; de même il est impossible de définir les émotions d'un homme séparer (sic) des siens, de ses parents, de sa famille, de ses amis, en face d'un péril aussi grand, voyant tout s'engloutir sous lui, ne pouvant espérer de secours de personne dans la nuit, dans le noir, au milieu des cris, des plaintes lugubres, des appels désespérés d'un millier d'êtres humains, réalisant en quelques minutes l'horrible situation, et descendant dans la mort.» Dans son récit, Gosselin fait également allusion au peu d'empressement de l'équipage du Storstad à venir à la rescousse des naufragés. Cette description n'est toutefois pas partagée par tous, puisque la Commission d'enquête qui suivra la catastrophe fera état du dévouement des marins du Storstad à secourir les survivants et à leur accorder une chaude hospitalité.


En référence: www.cnip.ap.qc.ca/musee-mer L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.865. La Tribune, 30 mai 1914, p.1.
En complément: Robert Pévost, Il y a toujours une première fois! Éphémérides des premiers événements québécois, Montréal, Stanké, 1984. François Dornier, «Une tragédie sur le Saint-Laurent: le naufrage de l'Empress of Ireland.» Cap-aux-Diamants, n.22, Été 1990, p.39-41.
Crédits pour la photo: Année: 1914. © nd Auteur: Inconnu.. Référence: Musée de la mer de Pointe-au-Père.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke