Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Début de la Première Guerre mondiale en Europe


Ce canon, reçu au lendemain de la Première Guerre Mondiale, est utilisé pour fabriquer des armes, lors de la politique de récupération du métal pour l'effort de guerre

4 août 1914

L'invasion de la Belgique par l'armée allemande incite le gouvernement britannique à déclarer la guerre aux puissances centristes (Allemagne, empire austro-hongrois). Le champ de bataille se déplace rapidement en France et sur le front russe ou de durs combats seront engagés dès les semaines qui suivront le début du conflit.

Le Canada, colonie britannique, suit immédiatement l'exemple de l'Angleterre. Le chef de l'Opposition, Wilfrid Laurier, apporte son appui au premier ministre Robert Borden, déclarant: «Il est de notre devoir (...) de faire connaître à la Grande-Bretagne et aux amis et ennemis de la Grande-Bretagne qu'il n'y a au Canada qu'un seul coeur et un seul esprit et que tous les Canadiens soutiennent la mère-patrie...» En peu de temps, la modeste armée canadienne (environ 3 000 hommes) et ses ressources seront engagées du côté des Alliés. Le 6 août, le premier ministre Robert Borden procède à la levée de contingents de volontaires qui veulent s'engager pour combattre en Europe. Le journal «Le Devoir», d'abord favorable à l'effort de guerre, s'affichera graduellement contre une intervention des troupes canadiennes à l'extérieur du pays. C'est le début d'un long débat et d'un effort soutenu qui prendra une ampleur insoupçonnée au cours des quatre années qui vont suivre.


En référence: L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1981-1982. G.W.L. Nicholson, Histoire officielle de la participation de l'armée canadienne à la Première Guerre mondiale, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1963, 671 pages. (citation dans) Don Gilmour, Achille Michaud, Pierre Turgeon, Le Canada: une histoire populaire de la Confédération à nos jours, Saint-Laurent, Fides, 2001, p.92.
En complément: Gérard Filteau, Le Québec, le Canada et la guerre 1914-1918, Montréal, Éditions Aurore, 1977, 231 p. Éric Labayle, Byng Boys! Les Canadiens dans la Grande Guerre 1914-1918, France, E/L, 1999, 256 p. Roch Legault et al., La Première Guerre mondiale et le Canada: contributions socio-militaires québécoises, Montréal, Éditions du Méridien, 1999, 270 p. Desmond Morton, Marching to Armageddon: Canadians at the Great War 1914-1918, Toronto, Lester & Orpen Dennys Limited, 1989, 288 p. Canada in the Great War, Toronto, United Publishers of Canada Ltd, s.d., 6 v.
Crédits pour la photo: Année: 1942. © Centre collégial de développement de matériel didactique(CCDMD) Auteur: La Presse. Référence: ccdmd.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke