Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Annonce d'un emprunt du gouvernement québécois auprès du Japon

1970

Le gouvernement du Québec annonce qu'il empruntera 10 milliards de yens (33 millions de dollars) auprès d'institutions nippones pour financer le développement hydroélectrique de la province.

Le développement de relations commerciales avec le Japon s'inscrit dans les desseins politiques du premier ministre Robert Bourassa qui cherche à stimuler l'essor économique du Québec. Pour lui, l'exploitation du potentiel hydroélectrique et minier du Nord de la province constitue un élément central de cette prospérité. C'est dans cette optique que le gouvernement qu'il dirige effectue un emprunt de 10 milliards de yens (33 millions de dollars) auprès d'institutions nippones pour financer le mégaprojet hydroélectrique qu'il envisage. Depuis la fin de la guerre, le Québec est un des premiers États à emprunter des devises japonaises. Pour souligner l'événement, et pour remercier les bailleurs de fonds de leur confiance, le ministre des Finances, Raymond Garneau, se rendra à Tokyo en septembre 1972.


En référence: Richard Leclerc, Des lys à l'ombre du mont Fuji : cent ans de présence québécoise au Japon. Québec : Ministère des relations internationales, 1998, p. 124. Site internet du Ministère des relations internationales du Québec, http://www.mri.gouv.qc.ca



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke