Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Publication du manifeste «Prisme d'Yeux»

4 février 1948

Quinze artistes regroupés autour d'Alfred Pellan rendent public un manifeste, rédigé par Jacques de Tonnancour, au cours d'une exposition qui se tient dans l'annexe de la «Art Association of Montreal».

Ce groupe d'artistes, qui se dit sans chef et sans jury, n'ayant guère non plus de théorie ou de dogme à respecter, propose un mouvement «en dehors de toute ingérence littéraire, politique, philosophique ou autre». Quelques mois plus tard paraîtra le manifeste du Refus global de Paul-Emile Borduas, texte dont l'impact reléguera littéralement «Prisme d'Yeux» à l'oubli. Le regroupement n'ayant pas la cohésion des Automatistes, les membres décideront de faire des carrières individuelles. Après seulement deux expositions, dont celle du lancement et une à la librairie Tranquille, en mai 1948, le groupe disparaîtra.


En référence: Guy Robert, La peinture au Québec depuis ses origines, Ottawa, Iconia, 1978, p.90-91. Robert Bernier, Un siècle de peinture au Québec, Montréal, Les éditions de l'homme, 1999, p.200-201. L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1989.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke