Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fondation de la «Revue moderne»

1919

Créée dans le but d'offrir une alternative aux revues anglophones diffusées au Québec, la «Revue moderne» est conçue initialement pour une certaine élite. Elle vise à sensibiliser les femmes à l'importance de s'occuper de leur corps, les principaux thèmes abordés dans les chroniques étant la minceur, le hâle, la jeunesse et le «sex-appeal».

Lors de son lancement, la revue avait comme objectif de :«combattre à la «française» la tendance de plus en plus accentuée de nos Canadiens de s'américaniser involontairement par la lecture de revues et de magasines étrangers à notre langue...». Quelques années plus tard, des raisons d'ordre économique entraîne un changement de discours. En effet, la concurrence étrangère amène les auteurs de la «Revue moderne» à ajouter dans leurs pages des chroniques ayant de fortes influences américaines. Influences qui étaient auparavant dénoncées alors que Madeleine Huguenin, fondatrice de la revue, estimait que les revues américaines: «enseignent le mauvais goût et déforment trop souvent la mentalité de nos femmes et de nos jeunes filles».


En référence: Suzanne Marchand, Rouge à lèvres et pantalons, Montréal, éditions Hurtubises HMH, 1997, p.47-48.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke