Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Accession d'Arthur Meighen au poste de chef du Parti conservateur du Canada

12 novembre 1940

Quatorze ans après avoir quitté la direction du Parti conservateur du Canada, l'ex-premier ministre Arthur Meighen accepte à nouveau de diriger cette formation. Il succède à R.B. Hanson qui assumait l'intérim depuis la démission de Robert Manion, en mai 1940.

Trois hypothèses se présentent devant le caucus conservateur réuni à Ottawa depuis le 7 novembre : endosser une candidature de l'Ouest, supporter l'Ontarien George Drew ou demander le retour de l'ancien chef Arthur Meighen, âge de 66 ans, qui a été à la tête du parti de 1920 à 1926. Peu intéressés par la perspective de tenir un congrès au leadership pendant la durée de la guerre, les Conservateurs adoptent une résolution demandant à Meighen de les diriger à nouveau. Après quelques hésitations, celui-ci accepte. Favorable à un lien étroit entre le Canada et la Grande-Bretagne, Meighen prononce alors un discours conscriptionniste et demande la formation d'un gouvernement d'Union, comme en 1917, pour la durée du conflit. Selon lui : «Si l'on peut former un cabinet fort, organisé sur une large base nationale, le gouvernement de parti n'a plus sa raison d'être; il ne devrait plus être toléré.» Arthur Meighen, qui ne siège plus à la Chambre des communes, sera battu dans sa tentative d'y revenir lors de l'élection partielle du 9 février 1942. George Drew lui succédera à la tête des Conservateurs au mois de décembre 1942.


En référence: Le Devoir, 8 novembre 1940, p.1 et 3, 13 novembre 1940, p.1 et 7.
En complément: Marc La Terreur, Les tribulations des conservateurs au Québec de Bennett à Diefenbaker, Québec, Presses de l'Université Laval, 1973, 265 pages. Jack L. Granatstein, The Conservative Party of Canada, 1939-1945, Durham, 1966, 377 pages. John R. Williams, The Conservative Party of Canada: 1920-1949, Durham, Duke University Press, 1956, 242 pages.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke