Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire contemporaine du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Repères            


Accession de Jean-Marc Béliveau au poste de chef de l'Union nationale

24 octobre 1982

Quatorze mois après avoir été choisi par l'exécutif de l'Union nationale (UN) pour succéder au chef démissionnaire Roch Lasalle, Jean-Marc Béliveau devient officiellement le chef de cette formation.

Cette confirmation survient lors d'un congrès qui réunit quelques milliers de partisans de l'UN à Victoriaville. Aucun adversaire ne s'étant manifesté, Béliveau est alors élu par acclamation. Le nouveau chef se retrouve dans une situation pour le moins précaire puisque l'UN, qui n'a aucun représentant à l'Assemblée nationale, est également confrontée à des problèmes financiers. Il espère néanmoins redresser les choses, avouant aux journalistes : «J'ai voulu sortir le parti de l'oubli, avant de vendre des cartes de membres. À partir de ce moment, le membership devient important.» Béliveau quittera l'Union nationale en 1985, avant même d'avoir participé à une élection générale.


En référence: Le Devoir, 25 octobre 1982, p.1.
En complément: L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.2546.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke