Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Annonce de la démission de Rodrigue Biron du poste de chef de l'Union nationale


Rodrigue Biron, homme politique

3 mars 1980

Le chef de l'Union nationale (UN), Rodrigue Biron, annonce qu'il quitte ses fonctions et qu'il votera «Oui» lors du référendum sur la souveraineté-association prévu pour le printemps 1980. Le député de Gaspé, Michel Le Moignan, assurera l'intérim en attendant qu'un nouveau chef soit élu.

Biron avait réussi à faire élire 11 députés unionistes en 1976, mais des tiraillements entre nationalistes et fédéralistes ont contribué à diviser le parti par la suite. Après avoir lui-même recommandé de voter «Non» lors du dépôt de la question référendaire, en décembre 1980, Biron revient sur sa parole en mars, reconnaissant cette fois qu'il votera «Oui». Selon d'autres membres de la députation unioniste, Biron aurait même tenté de convaincre ses confrères de le suivre, une démarche qui s'est avérée futile puisque le chef intérimaire, Michel Le Moignan, s'empresse de rappeler le caractère fédéraliste de sa formation. L'annonce de la décision de Biron à l'Assemblée nationale lui vaut les applaudissements des députés du Parti québécois, même si son adhésion s'accompagne d'une certaine réserve, comme lorsqu'il reconnaît : «C'est parce que je refuse la séparation complète que je dirai Oui au référendum.» Rodrigue Biron joindra éventuellement les rangs du Parti québécois. Il occupera le poste de ministre de l'Industrie et du Commerce de 1981 à 1985.


En référence: Le Devoir, 4 mars 1980, p.1 et 12.
En complément: Graham Fraser, Le Parti québécois, Montréal, Libre Expression, 1984, 432 pages.
Crédits pour la photo: Année: 1981. © Site internet de l'Assemblée nationale du Qiébec Auteur: inconnu. Commanditaire: inconnu. Référence: Site internet de l'Assemblée nationale du Qiébec (http://www.assnat.qc.ca/fra/membres/notices/b/BIROR.htm).



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke