Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Publication dans le journal «Le Devoir» du programme de l'Action libérale nationale

28 juillet 1934

Des libéraux insatisfaits de l'administration du gouvernement dirigé par Louis-Alexandre Taschereau décident de se regrouper au sein d'un nouveau mouvement : l'Action libérale nationale (ALN). Après quelques semaines de préparation, l'ALN fait connaître son programme qui est publié dans le journal «Le Devoir».

Le président général Paul Gouin, le président Frederick Monk et le vice-président Jean Martineau figurent parmi les signataires de ce document dont l'introduction se lit comme un acte d'accusation contre le gouvernement libéral : «La crise actuelle est due en grande partie à la mauvaise distribution dans le domaine économique, à l'avidité de la haute finance et aux abus de toutes sortes qui se sont glissées dans l'application du régime démocratique. Il est inutile d'espérer que l'équilibre se rétablira de lui-même et sans l'aide d'une formule d'action bien définie.» Née de la «nécessité d'adapter la politique provinciale aux besoins urgents d'aujourd'hui», l'ALN souhaite mettre en branle huit grandes réformes dans le domaine agraire, ouvrier, industriel et commercial, économique, financier, politique et administratif, électoral, fiscal et judiciaire. L'influence de l'École sociale populaire est perceptible dans certaines mesures préconisées par l'ALN qui souhaite notamment établir un plan de colonisation, lutter contre les trusts, favoriser l'électrification rurale et assainir les moeurs politiques. Le 12 août 1934, 6 000 personnes se déplaceront à Saint-Georges-de-Beauce pour entendre Gouin parler de son programme. À ses côtés, on retrouve deux députés libéraux à la Chambre des communes, Édouard Lacroix et Eusèbe Roberge, qui attaqueront sans ménagement les libéraux qui gouvernent à l'Assemblée législative. Une alliance tactique entre l'ALN et le Parti conservateur de Maurice Duplessis permettra à la formation de Gouin de faire élire 26 députés lors de l'élection générale du 25 novembre 1935.


En référence: Le Devoir, 28 juillet 1934, p.1-2, 13 août 1934, p.1 et 2. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.120-125.
En complément: Conrad Black, Duplessis, Montréal, Éditions de l'Homme, 1977, 743 pages. Herbert F. Quinn, The Union Nationale : Québec Nationalism from Duplessis to Lévesque, Toronto, University of Toronto Press, 1979, 342 pages. Patricia Dirks, The Failure of L'Action libérale nationale, Montréal, McGill-Queen's University Press, 1991, 199 pages.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke