Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Achat de la compagnie Sherwood par le Groupe Drolet

1 décembre 1994

La compagnie sherbrookoise Sherwood, spécialisée dans la fabrication de bâtons de hockey, est vendue au Groupe Drolet. L'entreprise était la propriété de Figgie International depuis 1969. Le coût de la transaction est évalué à 15 millions de dollars. Desjardins a investi près de 3 millions de dollars dans l'affaire.

Le Groupe Drolet est composé des frères Michel et Denis Drolet de même que de leur père Léopold. Sherwood était la propriété de Léopold Drolet dans les années 1960. À la suite d'un incendie, celui-ci a dû vendre son entreprise afin d'en assurer la relance. Ainsi, en 1969, la compagnie Sherwood passait aux mains de Figgie International. Drolet, de même que ses fils, ont assuré la gestion de l'entreprise, mais ont toujours souhaité en reprendre les commandes. «J'avais fait un choix personnel», affirme Denis Drolet. «Nous réussissions ce rachat ou je quittais l'entreprise. Nous avions prouvé nos qualités de gestionnaires. Nous n'avions cependant plus l'intention de continuer à faire progresser Sherwood pour un autre actionnaire et, surtout, pas pour les concurrents (dans le hockey), qui avaient un oeil sur la compagnie.» Le groupe Drolet possède deux autres entreprises. Il s'agit d'Inglasco, fabricant de rondelles et d'articles promotionnels de hockey, et de Sport-Lam, fabricant de bâtons de hockey de rue. Ces deux entreprises comptent 100 employés alors que Sherwood emploie 200 personnes. Le chiffre d'affaire du Groupe Drolet est de 35 millions de dollars, celui de Sherwood est de 25 millions de dollars.


En référence: Les Affaires, 2 juillet 1994, p.12, 10 septembre 1994, p.28 et 3 décembre 1994, p.19. La Presse, 2 décembre 1994, p.C2.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke