Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Augmentation du nombre de travailleurs mexicains sur les fermes québécoises

Août 1988

Le nombre de travailleurs mexicains oeuvrant au Québec aurait triplé depuis l'été 1987, passant à 350 personnes. Ils représentent 10 % de toute la force de travail saisonnière sur les fermes.

Selon Alain Gibouleau de la Ferme Mar-Gi-Ric de Laval : «On n'a plus le choix ! On a trop de difficultés à recruter suffisament de main-d'oeuvre locale qui soit disponible pour travailler dans nos champs (...) peu de gens du Québec veulent les emplois saisonniers que nous offrons. Même avec le transport par autobus, organisé pour la main-d'oeuvre agricole, on arrive à peine à combler nos besoins de main-d'oeuvre journalière.» Il s'agit d'un programme d'apport de travailleurs saisonniers élaboré par le ministère fédéral de l'Emploi et de l'Immigration ainsi que celui des Affaires extérieures. Il coûte aux producteurs 450$ par immigrant pour le transport et le permis de travail. Le ministère de l'Emploi et de l'Immigration a établi le salaire de ceux-ci à 4,50 $ de l'heure, pour une semaine de travail pouvant varier de 40 à 70 heures. De plus, les deux paliers de gouvernement subventionnent une partie de l'hébergement en offrant 1 500 $ par travailleur, pour un maximum de 15 000 $ par ferme.


En référence: Les Affaires, 6 août 1988, p.2-3.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke